Online Banking

15 février 2023

Nagelmackers Invest (Février 2023)

Christofer Govaerts

Chief Strategist

Sur le plan macroéconomique, l’année a bien démarré. C’est surtout en Europe que les chiffres ont été encourageants, tant pour la fin de l’année (pas de croissance négative au quatrième trimestre 2022, et donc récession évitée de justesse), qu’en prévision de l’avenir (indicateurs précurseurs pointant vers une phase d’expansion). Aux Etats-Unis, le tableau est mitigé : le secteur des services connaît à nouveau une forte hausse, tandis que le marché du travail ne cesse de nous surprendre. Le FMI a récemment revu ses prévisions et a étonné par ses déclarations plus optimistes par rapport à la situation globale pour 2023 et 2024. Sans aucun doute, les marchés émergents et la réouverture de l’économie en Chine jouent un rôle positif à cet égard. L’Inde devrait reprendre le rôle de premier plan de la Chine dans les années à venir en termes de rythme de croissance. Par ailleurs, les signaux concernant le niveau général d’inflation sont encourageants, l’Europe profitant surtout de la forte baisse des prix de l’énergie (principalement le gaz, grâce à un hiver doux). L’unique point délicat - mais non négligeable - demeure l’inflation sous-jacente (inflation hors alimentation et énergie) qui reste obstinément élevée et qui se normalise donc plus lentement que prévu. Cette situation constitue donc une cause permanente d’exaspération pour les banquiers centraux partout dans le monde.

En ce qui concerne les banques centrales, les premières réunions importantes ont été mises à l’ordre du jour début février. Tant la BCE (+50 points de base) que la FED (+25) ont répondu aux attentes du marché. En revanche, sur le plan de la communication, les choses restent difficiles, notamment pour le marché américain. Le message selon lequel la tendance à la baisse de l'inflation a commencé a été réitéré, mais il s'agira d'un travail de longue haleine (jusqu'en 2024). A court terme, d’autres hausses de taux pourraient suivre. En termes d’anticipation de marché, nous constatons surtout que les acteurs américains accordent peu de crédit à ce message. Ils ne s'attendent plus à un feu d'artifice en ce qui concerne les hausses des taux d'intérêt, et commencent déjà à prévoir des baisses pour l'automne de cette année et l'année prochaine. Les prochains mois nous montreront dans quelle mesure cette prévision est prématurée ou non.

Les marchés financiers ont affiché une belle performance en janvier. Après un mois de décembre décevant, les marchés obligataires ont démarré sur les chapeaux de roue. Un important rallye à la baisse des taux d'intérêt a dominé les deux premières semaines de l'année. Ce rallye des obligations vient évidemment à propos au marché boursier et plus particulièrement aux valeurs technologiques. Le Nasdaq s’est donc particulièrement bien comporté (+11%), mais le marché au sens large a lui aussi fortement progressé à l’échelle mondiale. L’Europe, libellée en euro, s’est montrée la plus performante au 31/01 (+9,5 %), suivie par les marchés émergents, le Japon et les Etats-Unis (l’affaiblissement du dollar américain a érodé la performance). Tant les petites et moyennes entreprises cotées en Bourse que l’immobilier n’ont pas non plus manqué leur début d’année.

 

La présente news a été rédigée avec le soin nécessaire, notamment à partir de sources soigneusement sélectionnées, mais sans garantie que les informations citées soient actualisées, précises, exhaustives, correctes et adaptées en toutes circonstances. Les informations citées sont toujours susceptibles de modification sans avertissement. Le contenu de la présente newsletter ne peut en aucun cas être considéré comme un conseil financier ou d’investissement, comme un conseil juridique ou fiscal, ni comme une offre de produits et/ou de services bancaires et/ou d’assurances. Le contenu de la présente newsletter se veut purement informatif et le preneur d’informations est lui-même responsable de toute utilisation éventuelle de ces informations. La Banque Nagelmackers S.A. ne peut être tenue responsable des éventuelles fautes ou erreurs et n’est pas non plus (directement ou indirectement) civilement responsable (1) de la non-réalisation des prévisions ou de toute décision ou action que le lecteur prendrait ou entreprendrait ou non sur la base de la présente newsletter, (2) ni de tout dommage direct ou indirect (en ce compris le manque à gagner ou la perte d’opportunité) y consécutif, occasionné à lui-même ou à des tiers. Il est interdit de copier, diffuser ou reproduire la présente news[1]letter, pour quelque raison que ce soit, sans l’autorisation écrite préalable de la Banque Nagelmackers S.A.

Restez informé

Inscrivez-vous à notre newsletter. Vous serez ainsi toujours informé(e) des produits et services de Nagelmackers qui pourraient vous intéresser.

Vous pouvez toujours retirer votre consentement via ‘Se désinscrire’ en bas de nos e-mails ou comme expliqué dans notre Déclaration Vie Privée. Vous trouverez plus d'informations sur, par exemple, le traitement et la protection de vos données personnelles et les droits que vous avez (tels que votre droit d'accès, de rectification...) dans notre Déclaration Vie Privée.

Quel est votre objectif? Parlez-en à un conseiller Nagelmackers. Ensemble, vous élaborerez une stratégie à long terme.

Prenez rendez-vous