Online Banking

30 juillet 2021

Pas de vacances pour le phishing !

Stephanie Smets

Copywriter

En 2020, nos vies ont radicalement changé : nous avons tous dû télétravailler et les mesures sanitaires nous ont incités à régler de plus en plus de choses en ligne. Les achats sur internet ont fait un bond en avant et beaucoup de personnes ont créé un profil sur les médias sociaux pour garder le contact. Mais les pirates informatiques n'ont pas chômé non plus : ils ont plus que jamais essayé de profiter de la situation en s'adaptant rapidement à cette évolution de notre style de vie. C’est ainsi qu’est apparu un nouveau phénomène : le vishing, contraction de ‘voice phishing’, qui consiste à commettre une fraude par contact téléphonique !

Abonnez-vous à notre newsletter

Proie facile sur votre mobile

Phishing, smishing et maintenant aussi vishing ! Les fraudeurs continuent à faire preuve de créativité pour s'emparer de vos données. Les termes techniques utilisés pour décrire ces nouvelles techniques de fraude sont donc de plus en plus nombreux. Le vishing, ou hameçonnage vocal, est une forme de fraude qui, comme beaucoup d'autres, se fait généralement par téléphone. Les utilisateurs de smartphones sont plus vulnérables au phishing car ils sont généralement occupés à d'autres choses en même temps, et donc plus susceptibles de cliquer sur des liens. Prenez donc le temps de lire attentivement les messages suspects et inattendus avant de cliquer sur quoi que ce soit ou de transmettre des informations sensibles par téléphone.

La dernière technique de fraude en date : le vishing

Le vishing consiste à contacter une victime par téléphone. Le fraudeur se fait passer pour un collaborateur de la banque, comme un conseiller d’une agence ou un employé du service informatique. Il essaie de s'emparer de mots de passe et/ou de données de cartes bancaires telles que les codes PIN ou les données M1 et M2. Ne vous laissez pas duper par le numéro de téléphone de la personne qui vous appelle. Les fraudeurs utilisent en effet un logiciel (gratuit) pour reproduire le numéro de téléphone de votre agence bancaire par exemple, par le biais du ‘spoofing’. En théorie, tout numéro de téléphone peut être reproduit de cette manière. Ne donnez donc en aucun cas vos codes personnels par téléphone, votre conseiller ne vous le demandera jamais !

La sécurité : la priorité

Nous mettons continuellement à jour nos services digitaux afin que vous puissiez en tout temps effectuer vos transactions dans un environnement (en ligne) sécurisé. Cela commence par la prévention, en sécurisant au mieux nos services bancaires en ligne et mobiles pour que vous puissiez effectuer vos opérations bancaires et vos achats en ligne en toute sérénité. Nous nous focalisons également sur la détection active des cas de fraude afin de prévenir les dommages. Mais la sensibilisation reste essentielle. Tout le monde peut potentiellement être victime de phishing. Une règle d'or s'applique donc : ne donnez jamais vos codes personnels (codes PIN et codes M1 ou M2), que ce soit par e-mail, par message ou par téléphone !

 

Vishing infographic


Source : Febelfin

 

Vous avez été victime d'une fraude ? Informez-en votre agence Nagelmackers pour qu’elle puisse prendre les mesures nécessaires.

 

Le saviez-vous ?

Etre vigilant est et reste le message ! Nous vous présentons ci-dessous quelques faits intéressants sur la fraude en ligne :

  • Le jeudi est le jour du phishing. C’est ce jour-là que vous êtes le plus susceptible de recevoir des messages de phishing.
  • L'année dernière, les internautes ont envoyé plus de 3 millions de messages à l'adresse suspect@safeonweb.be. Cela représente plus de 8 800 messages par jour, ce qui est presque le double par rapport à 2019. Il est important que vous fassiez également toujours suivre les messages frauduleux à cette adresse et à votre agence pour que des mesures puissent être prises.
  • Plus de 50% des Belges ont reçu un message de phishing au cours des derniers mois. Cela prouve l'ampleur du problème, non seulement dans le secteur bancaire, mais aussi dans d'autres secteurs commerciaux.
  • Les banques investissent dans un contrôle intensif et inversent grâce à cela une grande partie des dommages. Ces efforts donnent des résultats remarquables : plus de 75% de tous les virements frauduleux sont détectés par les banques et bloqués ou récupérés.

Source : Febelfin (brochure : ‘There is plenty of ‘phish’ in the sea’)

Restez informé

En vous inscrivant, vous autorisez Nagelmackers (responsable de traitement) à vous envoyer par e-mail des offres commerciales personnalisées sur Nagelmackers et ses produits et services.

Vous pouvez toujours retirer votre consentement via ‘Se désinscrire’ en bas de nos e-mails ou comme expliqué dans notre Déclaration Vie Privée. Vous trouverez plus d'informations sur, par exemple, le traitement et la protection de vos données personnelles et les droits que vous avez (tels que votre droit d'accès, de rectification...) dans notre Déclaration Vie Privée.

Quel est votre objectif? Parlez-en à un conseiller Nagelmackers. Ensemble, vous élaborerez une stratégie à long terme.

Prenez rendez-vous