Prenez rendez-vous

14 avril 2020

Un premier regard prudent sur l'ECOFIN du 9 avril 2020 Initiative commune de sauvetage suite au coronavirus

Christofer Govaerts

Chief Strategist

Décisions de l’ECOFIN du 9 avril 2020
Ma première approche prudente sous certaines hypothèses mathématiques

Abonnez-vous à notre newsletter

Jeudi dernier en fin de soirée, la réunion d'urgence de l’ECOFIN a finalement accouché d’une position commune. Cette solution n'est pas, comme prévu, un grand bazooka, certainement pas par rapport à ce qui se passe ailleurs dans le monde.

Le résultat de jeudi dernier (package de 590 milliards USD, +/- 540 milliards EUR) comprend deux éléments :

- Une injection directe - pas par un parapluie commun mais essentiellement via l’activation du Mécanisme européen de stabilité. Les 590 milliards USD (4,43% du PIB des pays de la zone euro) ne sont pas une injection immédiate. Ce montant est réparti selon une limite maximale fixée en % du PIB pour une aide directe (avec ajustements de solidarité) et via la Banque européenne d’investissement (BEI) pour une aide indirecte.

- Une facilité de crédit garantie par effet de levier (à hauteur de 8x le capital libéré à cet effet; pratique similaire au fonctionnement d'une banque commerciale). Cette opération sera orchestrée par la BEI avec un fonds de roulement de 25 milliards EUR destiné à garantir 200 milliards EUR de nouveaux financements pour soutenir principalement les prêts aux petites et moyennes entreprises qui ont besoin de renflouer leur trésorerie/survivre dans les semaines et mois à venir.

Conclusions préliminaires :

  • En termes de solidarité, cette proposition est correcte. Elle prend en compte certains transferts nécessaires envers les pays les plus durement touchés par le COVID-19 et ceux qui ont été les plus grandes victimes de la dernière crise de la dette de la zone euro (pays périphériques).
  • Est-ce suffisant ? Non, mais c'est un début. Et, très probablement, une suite à cette initiative reviendra au premier plan dans les semaines à venir.

Restez informé

En vous abonnant à la newsletter de la banque, vos données à caractère personnel sont recueillies par la Banque Nagelmackers S.A., responsable de traitement, dont le siège social est situé Avenue de l’Astronomie 23 à 1210 Bruxelles, numéro d’entreprise 0404.140.107. Sauf opposition de votre part, ces données sont traitées à des fins de marketing sur la base de l’intérêt légitime de la banque (liberté d’entreprendre et marketing direct).

Pour toute information complémentaire, nous vous invitons à prendre connaissance de la Déclaration Vie Privée de la banque, disponible sur nagelmackers.be/fr/vie-privee et dans toutes les agences de la banque.

Pour pouvoir vous transmettre ses offres commerciales par courrier électronique, la banque a également besoin de votre consentement préalable. Ce consentement n’est toutefois pas indéfini. Vous avez toujours la possibilité de nous informer de votre volonté de ne plus recevoir de publicités par courrier électronique, en vous désinscrivant de notre liste de marketing par courrier électronique.

Si vous ne souhaitez pas donner votre consentement, vous ne recevrez pas d’offres commerciales par courrier électronique pour les produits et services financiers commercialisés par la banque.

Par la présente, je déclare avoir pris connaissance de ce qui précède et donne mon consentement à la banque de m’adresser ses offres commerciales par courrier électronique.

Je comprends, par ailleurs, que j’ai le droit de m’opposer au traitement de mes données à caractère personnel pour des finalités de marketing direct.

Quel est votre objectif? Parlez-en à un conseiller Nagelmackers. Ensemble, vous élaborerez une stratégie à long terme.

Prenez rendez-vous