Online Banking

18 janvier 2024

Nagelmackers Invest

Christofer Govaerts

Chief Strategist

Perspectives macroéconomiques et marchés financiers

Abonnez-vous à notre newsletter

Les données de décembre et de janvier confirment pour le moment le scénario économique qui est en place depuis plusieurs mois, avec quelques exceptions. Point positif : l'économie américaine continue de surprendre, ce qui fait que la récession tant redoutée ne frappe toujours pas à la porte. Cela se manifeste à la fois dans les indicateurs avancés et dans l'évolution du marché du travail. Cependant, quelques légères déceptions se situent en Europe, et surtout en Extrême-Orient. En Europe, au début du quatrième trimestre, quelques signes d'amélioration étaient perceptibles en Allemagne, mais cela semble prématuré au vu des indicateurs conjoncturels avancés les plus récents. D'ailleurs, l'Allemagne a fini l'année 2023 avec une croissance légèrement négative (-0,3%). En Chine, les statistiques actuelles, en termes d'anticipation et dans un contexte historique, ne sont pas exceptionnelles. La Chine est toujours confrontée à une crise immobilière, qui se poursuivra probablement au début de l'année 2024.

Sur le plan des politiques, aucune modification significative n'a été observée sur le front monétaire en décembre, tant du côté de la FED que de la BCE. Le message est resté inchangé, avec toujours un avertissement concernant les tendances actuelles et futures de l'inflation au cours des prochains mois. Cependant, cela n'a pas empêché le marché d'ignorer ce message et de continuer à intégrer des baisses de taux d'intérêt très optimistes pour 2024 et 2025. Cela a certainement eu des conséquences sur le rallye de fin d'année qui s'est déroulé en décembre.

Alors que le mois de novembre affichait déjà de très belles performances pour les actions et les obligations, le mois de décembre a poursuivi sur cette lancée et a mis la cerise sur le gâteau. En conséquence, tant les actions que les obligations ont terminé l'année 2023 en crescendo. Dans un portefeuille diversifié d'actions mondiales exprimé en EUR, le résultat a été de +22% pour les Etats-Unis, +19% pour la zone euro, +16% pour le Japon, +11% pour l'Europe ex-emu et +6% pour les marchés émergents. En ce qui concerne ces derniers, c'est surtout la Chine qui a pesé sur le résultat final. Mais les obligations ont également affiché une belle performance en 2023 malgré les mois difficiles de septembre et octobre : obligations d'entreprises à haut rendement +12%, obligations d'entreprises européennes de haute qualité +8%, obligations d'Etat européennes +7%, obligations d'Etat des marchés émergents +3,5% et papier d'Etat indexé sur l'inflation +2,5%.

Bien que nous soyons heureux de lever notre verre de champagne à ce résultat, il convient de faire quelques mises en garde importantes concernant les perspectives à court terme. Le rallye de fin d'année a largement devancé les banques centrales et les prévisions de baisse des taux d'intérêt à l'horizon 2024. Nous assistons également à un retour au réalisme en ce début d'année, l'euphorie des taux d'intérêt se normalisant et se corrigeant quelque peu. Enfin, les tensions géopolitiques inhérentes au Moyen-Orient pourraient encore jouer des tours au sentiment de risque dans les semaines à venir, sans pour autant modifier fondamentalement le tableau général à l'horizon 2024 pour l'instant. Mais les deux éléments que nous venons de mentionner sont suivis de près.

La présente news a été rédigée avec le soin nécessaire, notamment à partir de sources soigneusement sélectionnées, mais sans garantie que les informations citées soient actualisées, précises, exhaustives, correctes et adaptées en toutes circonstances. Les informations citées sont toujours susceptibles de modification sans avertissement. Le contenu de la présente newsletter ne peut en aucun cas être considéré comme un conseil financier ou d’investissement, comme un conseil juridique ou fiscal, ni comme une offre de produits et/ou de services bancaires et/ou d’assurances. Le contenu de la présente newsletter se veut purement informatif et le preneur d’informations est lui-même responsable de toute utilisation éventuelle de ces informations. La Banque Nagelmackers S.A. ne peut être tenue responsable des éventuelles fautes ou erreurs et n’est pas non plus (directement ou indirectement) civilement responsable (1) de la non-réalisation des prévisions ou de toute décision ou action que le lecteur prendrait ou entreprendrait ou non sur la base de la présente newsletter, (2) ni de tout dommage direct ou indirect (en ce compris le manque à gagner ou la perte d’opportunité) y consécutif, occasionné à lui-même ou à des tiers. Il est interdit de copier, diffuser ou reproduire la présente newsletter, pour quelque raison que ce soit, sans l’autorisation écrite préalable de la Banque Nagelmackers S.A.

Restez informé

Inscrivez-vous à notre newsletter. Vous serez ainsi toujours informé(e) des produits et services de Nagelmackers qui pourraient vous intéresser.

Vous pouvez toujours retirer votre consentement via ‘Se désinscrire’ en bas de nos e-mails ou comme expliqué dans notre Déclaration Vie Privée. Vous trouverez plus d'informations sur, par exemple, le traitement et la protection de vos données personnelles et les droits que vous avez (tels que votre droit d'accès, de rectification...) dans notre Déclaration Vie Privée.

Quel est votre objectif? Parlez-en à un conseiller Nagelmackers. Ensemble, vous élaborerez une stratégie à long terme.

Prenez rendez-vous