9 mars 2020

L’Arabie saoudite et la Russie jettent littéralement de l’huile sur le feu

Christofer Govaerts

Chief Strategist

La nouvelle du jour est que le prix de l’or noir a chuté de près de 28% au cours du week-end.

Abonnez-vous à notre newsletter

A propos de l’épidémie de coronavirus, quelques signaux positifs proviennent de Chine où le nombre de cas d’infection diminue. La vie publique reprend lentement son cours mais le gouvernement redouble d'efforts pour lutter contre la maladie qui se propage en imposant des restrictions aux étrangers voyageant en Chine (3 cas découverts de personnes infectées d'origine espagnole/italienne). En Italie, le gouvernement a imposé ce week-end des mesures draconiennes par le biais de la mise en quarantaine du cœur économique de l'Italie, à savoir la région de Lombardie (Milan).

Le chaos actuel du marché trouve son origine au niveau de l’OPEP et de ses relations avec la Russie et indirectement les Etats-Unis. La nouvelle du jour est donc que le prix de l’or noir a chuté de près de 28% au cours du week-end.

Contexte

  • Samedi, l'Arabie saoudite a annoncé des réductions massives sur ses prix de vente officiels pour avril, et la nation se préparerait à augmenter sa production au-dessus de la barre des 10 millions de barils par jour, selon un rapport de Reuters. Le royaume pompe actuellement 9,7 millions de barils par jour, mais a la capacité d'augmenter jusqu'à 12,5 millions de barils par jour.
  • Cela fait suite à la nouvelle selon laquelle la Russie n’a pas accepté le plan de l’OPEP de réduire l’offre afin de garantir un prix plancher de 50 $ par baril. Le point de vue russe est que, le mois dernier, l'administration américaine a imposé des sanctions commerciales à la branche commerciale de Rosneft, le champion d'Etat russe du pétrole, pour le transport de pétrole vénézuélien, en violation des sanctions américaines.
  • Cette décision est en partie un prêté pour un rendu pour les Etats-Unis et rappelle celle de 2014 lorsque l'Arabie saoudite a donné un coup dur au pétrole de schiste américain par une guerre des prix poussant le cours du brut vers les 20 $ par baril afin de gagner des parts de marché (marché high yield américain très vulnérable). Est-ce une stratégie durable ? Probablement pas, parce qu'à ces niveaux de prix, le budget et la balance des paiements saoudiens subiront également un coup considérable. Il s’agit juste d’un rappel pour Trump que gagner une guerre commerciale n'est pas facile.

Réaction du marché – focus sur les valeurs refuges

  • Les seuls refuges restants sont les obligations d'Etat et le JPY & CHF. L'USD perd du terrain, l'USD/JPY approchant rapidement 102, ce qui va certainement sonner l'alarme à la Banque du Japon avec une intervention imminente (la Banque nationale de Suisse est probablement aussi active sur le marché).
  • L'or a d'abord dépassé 1700 USD mais est revenu à niveau lors de la fermeture vendredi dernier. Le Bitcoin - "faux" or - affiche aujourd'hui une perte de 15%.
  • La courbe des taux USD 2-10-30 se situe actuellement à 0,31% -0,47% -0,90%, soit des plus bas historiques pour la partie longue de la courbe et les marchés misent à nouveau sur la FED pour faire des baisses de manière agressive.
  • Les marchés boursiers du Moyen-Orient enregistrent des pertes de l'ordre de 8 à 10% (Etats du Golfe).

Ouverture européenne et américaine

  • L'ouverture européenne s'établit à -5%, les Etats-Unis se rapprochant également de ce niveau. En cas de dépassement de -5%, un arrêt de négociation automatique est déclenché aux Etats-Unis (interruption des transactions pendant 15 minutes).
  • 2 800 est un niveau technique important dans la suite de Fibonacci. L'ouverture américaine sera très proche de ce niveau (2815).

Restez informé

En vous abonnant à la newsletter de la banque, vos données à caractère personnel sont recueillies par la Banque Nagelmackers S.A., responsable de traitement, dont le siège social est situé Avenue de l’Astronomie 23 à 1210 Bruxelles, numéro d’entreprise 0404.140.107. Sauf opposition de votre part, ces données sont traitées à des fins de marketing sur la base de l’intérêt légitime de la banque (liberté d’entreprendre et marketing direct).

Pour toute information complémentaire, nous vous invitons à prendre connaissance de la Déclaration Vie Privée de la banque, disponible sur nagelmackers.be/fr/vie-privee et dans toutes les agences de la banque.

Pour pouvoir vous transmettre ses offres commerciales par courrier électronique, la banque a également besoin de votre consentement préalable. Ce consentement n’est toutefois pas indéfini. Vous avez toujours la possibilité de nous informer de votre volonté de ne plus recevoir de publicités par courrier électronique, en vous désinscrivant de notre liste de marketing par courrier électronique.

Si vous ne souhaitez pas donner votre consentement, vous ne recevrez pas d’offres commerciales par courrier électronique pour les produits et services financiers commercialisés par la banque.

Par la présente, je déclare avoir pris connaissance de ce qui précède et donne mon consentement à la banque de m’adresser ses offres commerciales par courrier électronique.

Je comprends, par ailleurs, que j’ai le droit de m’opposer au traitement de mes données à caractère personnel pour des finalités de marketing direct.

Quel est votre objectif ? Parlez-en à un conseiller Nagelmackers. Ensemble, vous élaborerez une stratégie à long terme.

Prenez rendez-vous