12 mars 2020

Comment rendre le monde à nouveau grand ?

Christofer Govaerts

Chief Strategist

COVID-19 : Actualisation - Ces 24 dernières heures

Abonnez-vous à notre newsletter

Ces 24 dernières heures

  • Certains cas isolés de mesures monétaires d'urgence ont été pris, comme en témoignent les interventions sur les taux d’intérêt de la Banque d'Angleterre et la RBA (Australie).
  • Les investisseurs espéraient cependant une mesure forte de la part de la part du président américain. En lieu et place, nous avons reçu un discours sur le ‘virus étranger’ et une interdiction de voyager aux Etats-Unis, sans plus. Cours futures du S&P 500 -4%.
  • IMPORTANT bien que passé inaperçu : hier, la FED a plus que triplé sa facilité de repo pour assurer la liquidité du marché (500 milliards USD). On ne va pas faire de comparaisons historiques sur ce point ni créer de panique, mais cela souligne la gravité de la situation. Et que les banques centrales se préparent au cas où la situation des marchés deviendrait totalement incontrôlable.


A très court terme – Aujourd’hui

  • Les marchés asiatiques cette nuit et l'Europe ce matin réagissent fortement en baisse à cause de la déception (-5%). Les matières premières reprennent également leur glissade (pétrole).
  • L'or et les monnaies refuge JPY et CHF sont les seuls actifs résistant à la déferlante pour l'instant.
  • BCE cet après-midi à 14h30 : Christine Lagarde a déjà lancé hier un appel pressant à une coordination de la politique non monétaire, répétant que les banques centrales ne peuvent pas résoudre ce problème à elles seules. Il semble donc probable que la BCE annoncera un programme d'urgence ciblé, mais il ne faut pas s’attendre à un grand feux d'artifice sur les taux d'intérêt. Le marché obligataire, non plus, n'attend rien d’’énorme’ de la part de Francfort.


A plus long terme – Prochains jours

  • Le S&P500 se rapprochant désormais du niveau de 2 600 points (correspondant statistiquement au niveau de retracement Fibonacci à 50% sur 5 ans), le marché a urgemment besoin d'une intervention gouvernementale coordonnée au niveau des pays du G10/G20.
  • Le problème est cependant multiple :
    • Donald Trump n'est pas vraiment un adepte du multilatéralisme et est plutôt en disgrâce par rapport au tandem Poutine/Xi Jingping.
    • L'Europe n'a pas non plus d’excellents antécédents en matière de gestion politique efficace de situations de crise, que ce soit intra-communautaire ou vis-à-vis d'autres blocs géopolitiques forts. Une Chancellière allemande affaiblie n'est certainement pas un atout aujourd'hui.
    • En cette année électorale américaine, les démocrates sentent le sang et ne vont pas faire de cadeau à Donald Trump et lui accorder une nouvelle réforme fiscale sur un plateau.
  • Espérons que les principales forces gouvernant le monde quitteront leur splendide statut d’isolement et laisseront le G20 briller très bientôt (le week-end prochain ?)
  • Nous vous tiendrons informés dans les heures et jours à venir.

Restez informé

En vous abonnant à la newsletter de la banque, vos données à caractère personnel sont recueillies par la Banque Nagelmackers S.A., responsable de traitement, dont le siège social est situé Avenue de l’Astronomie 23 à 1210 Bruxelles, numéro d’entreprise 0404.140.107. Sauf opposition de votre part, ces données sont traitées à des fins de marketing sur la base de l’intérêt légitime de la banque (liberté d’entreprendre et marketing direct).

Pour toute information complémentaire, nous vous invitons à prendre connaissance de la Déclaration Vie Privée de la banque, disponible sur nagelmackers.be/fr/vie-privee et dans toutes les agences de la banque.

Pour pouvoir vous transmettre ses offres commerciales par courrier électronique, la banque a également besoin de votre consentement préalable. Ce consentement n’est toutefois pas indéfini. Vous avez toujours la possibilité de nous informer de votre volonté de ne plus recevoir de publicités par courrier électronique, en vous désinscrivant de notre liste de marketing par courrier électronique.

Si vous ne souhaitez pas donner votre consentement, vous ne recevrez pas d’offres commerciales par courrier électronique pour les produits et services financiers commercialisés par la banque.

Par la présente, je déclare avoir pris connaissance de ce qui précède et donne mon consentement à la banque de m’adresser ses offres commerciales par courrier électronique.

Je comprends, par ailleurs, que j’ai le droit de m’opposer au traitement de mes données à caractère personnel pour des finalités de marketing direct.

Quel est votre objectif ? Parlez-en à un conseiller Nagelmackers. Ensemble, vous élaborerez une stratégie à long terme.

Prenez rendez-vous